Luminothérapie : comment pratiquer une séance ?

Les lampes de luminothérapie permettent de pratiquer facilement des séances à la maison. Plus besoin d’aller dans un centre dédié, vous pouvez suivre votre traitement de luminothérapie en lisant le journal ou en travaillant devant votre ordinateur. Néanmoins, afin d’être certain de profiter de ses bienfaits, certaines règles sont à respecter.

 Pratiquer vos séances quotidiennement

L’une des principales vertus de la luminothérapie sur l’organisme consiste à réguler l’horloge interne en fonction de son rythme de vie. Cela vous aidera à vous sentir en bonne forme, votre organisme sécrétant ainsi les hormones adaptées au bon moment.

Mais pour que cela fonctionne, il est important de pratiquer vos séances de manière quotidienne et à des heures similaires.

 Pratiquer vos séances suffisamment longtemps

Pour savoir combien de temps doit durer votre séance quotidienne de luminothérapie, vous devez connaitre la puissance de la lampe que vous utilisez ainsi que la distance d’utilisation. On parle alors de lux. Il est recommandé de pratiquer votre séance durant 30 minutes à 10 000 lux et 2h à 2 500 lux.

Notez qu’il n’est pas nécessaire de fixer la lampe pour que la séance soit efficace. Vous pouvez vaquer à vos occupations : lire, travailler sur l’ordinateur, regarder la télévision… Il faut juste que la lampe soit devant vous.

 En fonction de ce que vous souhaitez traiter, pratiquez vos séances à des heures différentes

Généralement, il est recommandé de pratiquer votre séance de luminothérapie le matin peu de temps après le réveil. Cela est vrai dans la majorité des cas, notamment pour traiter différentes formes de dépression, des cas de fatigue chronique ou encore avancer sa phase de sommeil.

Mais si vous souhaitez au contraire retarder votre phase de sommeil ou préparer un voyage avec décalage horaire vers l’ouest, il sera au contraire recommandé de pratiquer vos séances en début de soirée.

Si vous avez des doutes quant à la façon de suivre vos séances de luminothérapie, consultez un professionnel de la santé.